Examen final des 200

Première partie grammaire 100 points

1.      Le conditionnel – Les cinq formes du conditionnel (10 points), Utilisez le vocabulaire de la Gastronomie.

Exprimez un concept :

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

Exprimez une prédiction :

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

Exprimez une hypothèse :

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

Exprimez une action passée qui a toujours de l’effet dans le présent  :

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

Exprimez une action passée dont l’effet est passé :

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

2.      Les accords du participe passé – multi choix (10 points)

Y a-t-il accord ?   oui  = O   non = X

le participe passé
S’entraîner   Quiz

3.      Les comparatifs (10 points)

sur les comparatifs et superlatifs

4.      Qui, que, dont, où (10 points) La laïcité

5.      Pronoms d’objet (10 points) Stricternum

la forme pronominale

6.      Les articulateurs (10 points)

7.      À propos de “Paris je t’aime”, imparfait, passé composé, plus-que-parfait (10 points)
Résumez en 30 mots “Place des Fêtes” ou “Quai de Seine”

Les temps de l’indicatif passé, passé composé, imparfait et plus-que-parfait

8.      À propos de “Stricternum” futur, futur antérieur et conditionnel (10 points)

Résumez en 30 mots “Stricteternum”

Les temps de l’indicatif futur, futur simple et futur antérieur

9.      20 verbes de la liste (inf., je prés, nous imparf, ils subj., tu futur, part. passé, inf. passé) (20 points)

Apprendre à conjuguer les verbes

 

Deuxième partie 100 points

  1. Compréhension sur une mini-vidéo Les étudiants français ont le moral !  (20 points)
    Les jeunes étudiants français ont le moral !

Questions de compréhension… surprise

   2. Réflexion sur texte sur “La langue Française & la Francophonie dans le monde” (30 points)

Je vais vous poser une question de réflexion sur ce texte… surprise
Boutros Boutros-Ghali, 6e secrétaire général de l’ONU 1er janvier 1992 – 31 décembre 1996, 1re Secrétaire général de
l’Organisation internationale de la francophonie
16 novembre 1997 – 31 décembre 2002

“La Francophonie est, comme le dit notre Charte, fondée sur une langue que nous avons en partage : le français. Une langue qui est, tout à la fois, la raison d’être et d’agir de notre Communauté. Une langue qui est un formidable moyen d’action et de rencontre, dans le contexte actuel de la mondialisation et de la globalisation. Car on ne le dit pas assez, mais toutes les deux semaines, une langue disparaît dans le monde. C’est dire, aussi, les traditions, la création et l’histoire qui s’y rattachent.

Faut-il, comme le font certains, considérer ce phénomène sans précédent comme une fatalité? Et admettre que seules les langes les plus « aptes » seront appelées à subsister ? Faut-il accepter que la mondialisation devienne synonyme d’extinction de la diversité linguistique et culturelle ? Faut-il accepter que la mondialisation consacre la loi du plus fort ?

La Francophonie ne s’y résout pas, parce qu’elle croit dans la prééminence de la volonté politique sur la fatalité. Parce qu’elle croit que nous pouvons démocratiser la mondialisation avant que la mondialisation ne dénature la démocratie. C’est en cela que cette langue, que nous avons en partage, est un puissant moyen d’action !

Mais elle est, aussi, un puissant moyen de rencontre ! Car cette langue, non seulement nous la vivons entre nous, comme un gage de solidarité, mais aussi – j’allais dire, surtout – nous l’offrons aux autres. Nous l’offrons aux non francophones pour que chaque langue, pour que chaque communauté linguistique puisse, en s’affirmant et en se rencontrant, rendre compte et témoigner de la richesse du monde.

Autrement dit, défendre la langue française n’est pas une position de repli, une position d’enfermement, mais au contraire un vaste mouvement de liberté et d’ouverture. Défendre la langue française, c’est défendre le plurilinguisme ! C’est défendre l’ensemble des communautés linguistiques ! C’est défendre le dialogue des cultures !”
Son Excellence Boutros Boutros-Ghali, Secrétaire général de la Francophonie

   3. La religion en France & la Laïcité, opinion au subjonctif (50 points)

Je vais vous poser une question de réflexion sur la laïcité.

Réponse

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s