Paroles de rapeur

Disiz la Peste, Dans tes rêves

Nous allons étudier les formes de la langue parlée utilisées dans le rap de Disiz, remarquez les contractions, sur quoi se basent-elles ?
Que pensez-vous de l’utilisation des interrogations informelles ?

Le texte est pourtant très recherché, remarquez les références : Gandi, Candide, en voyez-vous d’autres ?
Remarquez les images : “Et mon rêve je l’ai tissé.”, “On a tous un rêve sacré, Dans son jardin secret.” en voyez vous d’autres ?
Remarquez les jeux de mots : “star vs comète.” en voyez-vous d’autres ?

Alors mon petit, tu veux faire quoi plus tard ?
J’voudrais faire funambule..
Ouais! C’est bien ça..

On m’disait (dans tes rêves!) J’veux être artiste (dans tes rêves!)
Tu t’prends pour qui ?! (dans tes rêves!) Oublie, oublie! (dans tes rêves!)

On m’disait (dans tes rêves!) J’veux être artiste (dans tes rêves!)
Tu veux être quoi ?! (dans tes rêves!) Ouais c’est ça.. (dans tes rêves!)
—-

On a tous un rêve sacré,
Dans son jardin secret.
Tous un désir concret,
Tous un monde que l’on s’est créé.
Beaucoup veulent être une star,
Moi j’voulais être une comète.
Et j’me suis fait une promesse:
Fais-toi connaître et reste honnête.
Mais par lassitude,
Un jour j’ai lâché mes études:
J’avais pas d’tunes
Et j’ai quitté ma banlieue Sud.
J’venais d’banlieue, j’étais bronzé,
Donc c’était pas gagné…
En plus j’suis l’fils de personne…
Donc il fallait batailler!
Et puis après j’ai grandi,
J’étais en paix comme Gandhi.
Plus Candide que bandit,
J’aimais le mercredi.
J’étais dans l’train pour Paris,
Je rêvais à travers la vitre.
On m’voyait comme un p’tit
Mais j’voulais conquérir le titre!

Et c’est D-I-S-I-I-I-Z-Z,
Z un rap imagé au million d’pixels.
La limite c’est le ciel,
Tu sais de qui c’est.
Je kiff être artiste
Et mon rêve je l’ai tissé.
Enfant métisse et petit, cheveux frisés,
Disiz c’est Sérigne,
J’avais ce rêve dans ma visée.
Des visions.. de visages.. de gens s’amusant..
Des présages d’anges me disant :
T’auras ton rêve dans dix ans!
Alors aujourd’hui j’me dis:
Peu importe ce qu’on m’dit.
J’ai pris le train des rêves
Et c’est un ange qui l’conduit.
Et je rêve à travers la vitre,
Quand j’écris ce titre.
Quand j’étais petit ce que j’voulais..
C’était être artiste.

Ne laisse jamais les autres,
T’écarter de ta route.
Et si tu t’envoles vers tes rêves,
Tu peux t’cacher dans la soute.
Ne laisse jamais les autres,
Te faire la place au doute
Et quand tomberas la pluie des rêves,
Profites-en au goutte-à-goutte..

Disiz est né le 22 mars 1978 à Amiens (France) d’une mère belge et d’un père sénégalais. Il a grandi dans la cité des Épinettes-Aunettes à Évry, en écoutant majoritairement du rap, plus particulièrement les pionniers NTM et IAM, ainsi que du rock.

Il est auteur de deux romans

  • Les derniers de la rue Ponty, Paris, Éditions Naïve,‎ 2009.
    Publié sous son vrai nom Serigne M’Baye Gueye
  • René, Paris, Éditions Denoël,‎ 2012, 260 p.
    Publié sous son nom d’artiste Disiz

Disiz est né le 22 mars 1978 à Amiens (France) son père est d’origine sénégalaise. Il a grandi dans la cité des Épinettes-Aunettes à Évry, en écoutant majoritairement du rap, plus particulièrement les pionniers NTM et IAM, ainsi que du rock.

Disiz offre des textes poétiques, une forme lyrique urbaine.

Nous remarquons l’usage des même techniques stylistiques que McSolar que nous avons étudier auparavant.

————————————————————————-

En contraste….

Nous allons observer les déformations de la langue que Seth Gueko apporte à son texte pour lui donner un ton subversif.
Les textes revendiquent la provocation.


Titre “HYPNOTIZE” interprété par Seth Gueko, AlKpote et Zekwé Ramos album “NEOCHROME HALL STARS GAME”. Seth Gueko est en détention provisoire pour violences volontaires aggravées sur une jeune femme1 et il est incarcéré à la prison de la Santé, il y retrouve Mister You, et les deux rappeurs en profitent pour enregistrer un titre, “Zoogatazblex (2010)”, présent sur l’album Michto de Seth Gueko.  Le nom Seth Gueko vient  du film Une nuit en enfer de Robert Rodriguez. Le rap de Seth Gueko est un mélange de diverses influences linguistiques allant du « parler banlieue » au vieil argot en passant par le langage gitan/manouche, l’arabe, le lingala ou encore l’anglais. Il s’appuie également sur des onomatopées, du verlan et des néologismes. Il a su développer un univers propre grâce à ses « gimmicks », son sens de la formule, des rimes au ton souvent humoristique et aux assonances riches, un second degré pas toujours évident pour le néophyte mais pourtant bien présent, et enfin grâce au personnage qu’il s’est façonné au fil des morceaux et des interviews. Son flow s’apparente selon lui, entre autres appellations, à une « machine de glaire », mais ce sont surtout ses « punch lines » qui ont fait sa renommée, lesquelles donnent tout leur intérêt à des paroles dont le fond est en fait assez courant dans le rap (vie de rue, haine de la police, grand banditisme, apologie de la violence, etc.), toujours avec cette dose d’humour. Il cite entre autres influences musicales Renaud, Bérurier Noir, le 113 ou encore la Mano Negra.PAROLES HYPNOTIZE
ZEKWÉ RAMOS
Mes meilleurs potes s’appellent Jack Daniel’s, Philip Morris, Ils me contrôlent, ils m’hypnotisent
Ma belle t’as l’air d’une fille charmante, allons fumer la verdure, J’parle pas d’une chicha menthe
Fuma, fuma, fume suffisamment
T’es belle comme un TDI qui sort d’une usine allemande, J’veux du papier peint en billets de 500
Des salons ultra violet, Quand on arrive en ville
Les chattes n’ont plus qu’à miauler
Envoyé du futur par John Connor
M’insulter plus de rappeur j’vends ma drogue sonore
Rien qu’ça charbonne, mon p’tit cabron
De la pleine lune aux aurores
D’Evry jusqu’au pôle nordALKPOTE
Elles nous aiment car on les hypnotise
On a ce produit, on a cette kryptonite, surveillez vos petites copines, On les rend accro ! Accro ! Totalement accro ! Accro !

ZEKWÉ RAMOS
Ils nous aiment car on les hypnotise
Laisse parler ces putains d’hypocrites
S’ils parlent sur nous c’est parce qu’on les rend paro ! Paro ! Complétement paro ! Paro !

ALKPOTE
J’commence mes classiques comme Orange Mécanique, Sur le Coran, j’t’éradique, c’n’est qu’un moment très tragique, Une imposante métallique
Arme de guerre, sur la tête j’ai mis un putain d’collant élastique
A-L-K-P-O-T-E tu m’as vu, tu me veux, prends les transports en commun
RER D, le merdier, le rrain-te, la réalité prend forme dans nos mains
9.1 en chiffres romains, Enfouis dans l’abdomen
C’est tous tes p’tits copains qu’j’éclaire comme une lampe halogène
J’laisse aucune chance à vos chiennes
Salope, mon zizi pleure, j’suis l’visiteur, le liquideur
Pour m’rattraper il faut dix mille heures
N’apprends pas la grimace au vieux singe
9.1 la banlieue t’flingue
Des grands yeux d’lynx (salope !)

SETH GUEKO
T’es sur ma liste, tu vas recevoir des corses
Tu peux déjà appeler ton répertoire de proches
J’vais pas trahir ma femme ni décevoir les gosses
Mais une michto ça suce comme un réservoir de Porsche
J’viens du 9.5 comme Bors’, du genre jean cartonné, Air Max Shock ; Dis à Megan Fox qu’on veut lui faire l’amour au pluriel
J’sors de mon trou comme une muréne ; Si j’te fume, que Dieu me pardonne, l’erreur est humaine
J’veux une femme complice de mes crimes comme Dexter et Lumen
Tu veux des sensations fortes, viens je t’emmène
J’ai pas les dents en or mais elles sont jaunes quand même

Réponse

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s