381 Les secteurs qui recrutent

Exemple de recherche
Vos mots clé, recrutement, emploi, métiers,  les secteurs,

https://diplomeo.com/actualite-metiers_qui_recrutent_dans_l_environnement

Soixante secteurs professionnels en pleine forme, quelque 300 métiers porteurs et près de 200 entreprises qui embauchent : le guide des « secteurs qui recrutent » du Centre d’information et de documentation jeunesse (CIDJ) a de quoi rassurer plus d’un jeune inquiet de son avenir, pour peu qu’il se destine aux secteurs concernés, ou qu’il soit souple dans ses souhaits d’orientation.

Pour la présentation de sa quatrième édition, le CIDJ a décidé cette année, en résonance avec l’actualité, de mettre l’accent sur les métiers accessibles aux femmes, aux jeunes sans ou avec peu de qualifications, ainsi que sur les métiers de l’économie verte. Dans les 24 fiches synthétiques regroupant des secteurs proches sont dorénavant mis en avant de manière plus visible la place des jeunes ainsi que celle des femmes ou des cadres, les perspectives de recrutement, les niveaux de qualifications, les entreprises qui recrutent, etc. On trouve aussi dans cette nouvelle édition de nouveaux liens vers des annuaires d’entreprise, afin de faciliter la prise de contact.

L’économie sociale et solidaire, moteur de l’emploi des femmes

Quelques jours après la Journée internationale des droits de la femme, le CIDJ a choisi de mettre en avant les secteurs qui recrutent ou manquent de femmes. « Notre idée est de sensibiliser à la féminisation de certains secteurs, montrer ceux qui s’améliorent tant en termes de recrutement que de niveau de qualification des femmes, et montrer le chemin que les autres ont à parcourir », explique Michel Tardit, chargé de veille documentaire au CIDJ et coordinateur du guide. Il propose ainsi d’avoir une « lecture avertie » des chiffres afin, aussi, de prendre en compte la persistance des inégalités salariales entre hommes et femmes.

  • Assurance, industrie pharmaceutique, santé

C’est le cas pour le secteur des assurances, toujours en pleine forme, dont la féminisation se poursuit avec aujourd’hui 59,7 % de femmes dans les effectifs, même si 64 % d’entre elles occupent toujours un poste non cadre. Il en est de même dans l’industrie pharmaceutique, qui embauche une majorité de femmes (57 %), « mais avec une grosse partie d’entre elles sur un travail de production », commente Michel Tardit. Enfin, même constat du côté du secteur de la propreté (67 % de femmes). Face au vieillissement de la population, les services à la personne recrutent toujours aussi massivement, et emploient en grande majorité des femmes : 97 % des aides à domicile, 99 % des aides maternelles, 95 % des employés de maison.

Dans le secteur de la santé, toujours aussi demandeur, où 87 % des infirmiers sont des infirmières, 219 000 recrutements sont prévus d’ici à 2022 (dont 92 000 créations de postes). Ce chiffre monte à 90 % pour les aides-soignantes pour lesquelles 233 000 embauches sont prévues.

  • Economie sociale et solidaire

Dans cette économie sociale et solidaire (ESS) qui a le vent en poupe, la proportion d’emploi féminin est bien supérieure au reste de l’économie : 67, 7 % de femmes, contre 40 % dans l’économie privée (dont 80 % de chefs d’entreprise masculins), et 60 % dans le secteur public. Cela s’explique par les secteurs de l’ESS, « traditionnellement plus féminisés », tels que la santé (80 % de femmes), l’action sociale (77 %) ou l’enseignement (68 %).

Des gisements dans l’économie verte

COP21 oblige, le CIDJ a aussi choisi de mettre l’accent, cette année encore, sur les métiers de l’économie verte. Les métiers qui vont recruter dans ce domaine « ne sont pas obligatoirement ceux auxquels on pense spontanément », prévient Michel Tardit, pour qui il s’agit plutôt des métiers liés « à la réparation de la nature, et pas toujours fun ». Ainsi 220 000 emplois dans le domaine de l’entretien des espaces naturels, de la gestion des eaux usées ou des déchets sont ainsi envisagés.

Côté énergies renouvelables, un secteur très dépendant des volontés et des promesses politiques, l’exercice est « plus compliqué » concède Michel Tardit. Il faudra se contenter des chiffres du Syndicat des énergies renouvelables : 125 000 emplois à l’horizon 2020. Ou de ceux du gouvernement, qui promet dans sa loi sur la transition énergétique d’août 2015 quelque 100 000 emplois d’ici à 2018.

Cinq métiers qui demandent peu ou pas de qualifications

A partir des données du rapport sur « les métiers en 2022 » de France Stratégie et du service statistiques du ministère du travail, le CIDJ a choisi de faire un top 5 des secteurs qui recrutent aussi des jeunes avec un faible niveau de qualification. « En écho avec le plan gouvernemental de formation de 500 000 demandeurs d’emploi », commente Michel Tardit.

  • Aides à domicile

On trouve en première position les aides à domicile. « Loin devant les ingénieurs informatiques et leurs quelque 100 000 emplois d’ici 2022, ce serait la famille la plus créatrice d’emplois en France » avec 150 000 créations prévues sur un total de 322 000 postes à pourvoir. Alors que « nos baby-boomeurs continuent de partir à la retraite », explique le coordinateur du guide, il s’agit tout à fois de les remplacer, et de les accompagner dans leurs vieux jours. A noter que 80 % des recrutements d’ici à 2022 seront des remplacements de départs à la retraite et non pas des « créations » en tant que telles.

  • Aides-soignants

Pour les mêmes raisons que pour les aides à domicile, la famille des aides-soignants va massivement recruter : 103 000 créations nettes d’emploi et 130 000 postes liés à des départs à la retraite. Y sont aussi comptabilisés les aides médico-psychologiques (AMP), les auxiliaires de puériculture et les assistants médicaux.

  • Vendeurs

La troisième famille correspond aux « vendeurs » avec 232 000 postes à pourvoir sur la période 2012-2022 dont 100 000 créations d’emploi. Michel Tardit précise toutefois que ce chiffre ne différencie pas les postes qualifiés des postes non qualifiés. Le rapport de France Stratégie comptabilise tout de même 48 000 départs à la retraite pour les postes non qualifiés (caissiers, etc.)

  • Hôtellerie-restauration

D’ici à 2022, 117 000 postes d’employés et agents de maîtrise de l’hôtellerie et de la restauration doivent être pourvus, dont 72 000 créations d’emplois. « Les conditions de travail, et le fort turnover de la profession » expliquent en partie cela. Pour les emplois de cuisiniers, qui nécessitent tout de même une formation, 107 000 postes sont prévus, dont 43 000 créations d’emplois.

  • Agent de sécurité et défense

Cinquième famille la plus créatrice d’emplois non qualifiés selon le CIDJ, 73 000 postes d’agents de gardiennage et de sécurité sont envisagés à l’horizon 2022, dont 47 000 postes liés à des départs à la retraite. Il faut y ajouter, explique Michel Tardit, les métiers de la défense, pour lesquels le bac est tout de même le diplôme de référence, qui prévoient par exemple 24 000 recrutements cette année.

Chiffres 2016                                      recrutement            saisonnier              diff. à recruter

1 Viticulteurs, arboriculteurs salariés 104 405 96,40% 18,30%
2 Agents d’entretien de locaux 82 003 29,60% 23,20%
3 Professionnels de l’animation socioculturelle 77 657 68,20% 28,10%
4 Serveurs de cafés restaurants 74 374 71,60% 38,10%
5 Aides et apprentis de cuisine, employés polyvalents de la restauration 70 793 46,90% 29,20%
6 Agriculteurs salariés 61 675 87,00% 28,40%
7 Aides à domicile et aides ménagères 53 400 23,00% 60,50%
8 Aides-soignants 46 332 24,60% 32,90%
9 Ouvriers non qualifiés de l’emballage et manutentionnaires 45 643 52,70% 16,60%
10 Artistes (musique, danse, spectacles) 40 738 41,60% 7,50%
11 Employés de libre service 39 070 52,30% 14,90%
12 Cuisiniers 37 575 63,00% 50,20%
13 Employés de l’hôtellerie 35 151 75,90% 35,30%
14 Vendeurs en habillement et accessoires (luxe, sport, loisirs et culturels) 33 048 55,60% 24,60%
15 Ingén. et cadres d’étude, R&D en informatique, chefs de projets informatiques 31 584 1,70% 61,70%
16 Agents de sécurité et de surveillance 28 245 26,30% 36,60%
17 Secrétaires bureautiques et assimilés 27 494 13,30% 25,80%
18 Caissiers 26 896 54,50% 10,20%
19 Agents d’accueil et d’information 26 153 50,90% 18,70%
20 Attachés commerciaux 26 145 4,20% 42,70%
21 Agents administratifs divers 25 149 28,00% 14,80%
22 Professionnels des spectacles 23 678 41,60% 12,30%
23 Conducteurs et livreurs sur courte distance 22 414 26,40% 25,40%
24 Jardiniers salariés 22 319 43,00% 22,40%
25 Employés de maison et personnels de ménage 22 178 29,40% 45,30%
26 Sportifs et animateurs sportifs 21 918 64,80% 41,80%
27 Ouvriers non qualifiés des industries agro-alimentaires 20 798 65,10% 25,90%
28 Infirmiers 19 944 18,20% 25,10%
29 Vendeurs en produits alimentaires 19 683 51,10% 30,00%
30 Maraîchers, horticulteurs salariés 19 593 89,90% 31,00%
31 Agents de services hospitaliers 17 850 30,00% 12,20%
32 Ouvriers non qualifiés du second œuvre du bâtiment 15 475 22,30% 37,30%
33 Conducteurs routiers 14 890 25,40% 44,30%
34 Educateurs spécialisés 13 440 18,30% 28,20%
35 Télévendeurs 13 317 21,70% 32,10%
36 Surveillants d’établissements scolaires 13 250 6,50% 18,80%
37 Coiffeurs, esthéticiens 13 074 23,60% 51,90%
38 Ouvriers qualifiés du magasinage et de la manutention 12 851 34,90% 25,80%
39 Ouvriers non qualifiés du gros œuvre du bâtiment 12 740 24,60% 33,70%
40 Formateurs 12 610 21,10% 35,10%
41 Assistantes maternelles 11 500 4,10% 56,70%
42 Ingén. et cadres d’étude, R&D (industrie) 11 370 1,60% 42,00%
43 Employés de la comptabilité 11 270 9,10% 31,80%
44 Techn. et agents de maîtrise de la maintenance et de l’environnement 10 936 10,00% 50,90%
45 Ouvriers de l’assainissement et du traitement des déchets 10 503 39,30% 14,00%
46 Employés de la banque et des assurances 10 440 20,40% 17,30%
47 Apprentis et ouvriers non qualifiés de l’alimentation (hors industries agro-alimentaires) 10 274 24,90% 46,90%
48 Ouvriers non qualifiés métallerie, serrurerie, montage 10 120 17,40% 36,90%
49 Ingénieurs et cadres technico-commerciaux 9 495 1,70% 45,80%
50 Cadres administratifs, comptables et financiers (hors juristes) 9 387 4,10% 33,60%

Des informations quotidiennes sur : http://www.reussirmavie.net/

Source le monde http://www.lemonde.fr/campus/article/2016/03/16/quels-sont-les-secteurs-qui-recrutent_4883713_4401467.html

http://www.reussirmavie.net/actudebouchesblog/Metiers-et-secteurs-qui-recrutent_r1.html

Réponse

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s