475 R- L’Architecture

R

renaissance

  • point de départ de la Renaissance française (1515)
  • fin de la Renaissance française (1598)
  • influence italienne (la France gagne les guerres contre l’Italie)
    • retardée par la guerre de 100 ans (1453)
    • renaissance italienne est artistique
  • Deux grands Rois :
    • François 1er
    • Henri IV

Image result for françois 1er

Portrait de François Ier en 1524 par Jean Clouet. Musée du Louvre

  • François Premier (1515-1547)
    • affirme l’autorité de l’état (état centralisé et moderne)
    • invite de nombreux artistes et architectes à la cour (italiens)
    • construit sa résidence dans la vallée de la Loire
    • Roi poète, humaniste, cultivé, polyglotte
    • protecteur des savants, des écrivains, des artistes “père des lettres”
    • fonde le collège de France, le français est la langue officielle à partir de 1539

Image result for henri iv

  • Henri IV (1572-1610)
    • le mouvement est repris par l’aristocratie (pas seulement les bourgeois)
    • mise en place d’une renaisssance à la française émancipée
    • grands travaux de la renaissance française.

Related image

  • Chronologie de la Renaisssance
    • 1500-1515
      • Style de transition : architecture gothique quelques motifs italianisant
      • Style Louis XII : brique et chaînage de pierre
    • 1515-1540 Première renaissance
      • architecture d’inspiration réellement classique
      • maitrise imparfaite des canons antiques
    • 1540-1580 renaissance classique
      • maitrise puis dépassement du style antique
      • création d’un style purement français
      • premiers grands architectes -Lescot, Delorme, Bullant)
    • 1580-1620 classicisme : Style Louis XIII
      • qui commence sous Henri IV et continue jusqu’à Louis XIV (1643-1715)
  • Style de transition (1500-1515)

Décor à motifs à l’italienne: pilastres, coquilles, grotesques, rinceaux, médaillons, Structure des édifices inchangée : gothique flamboyant
Évolution stylistique ignorée dans l’architecture religieuse

Hôtel d’Alluye Blois 1498_1508

        Related image     Image result for Hôtel d’Alluye BloisImage result for Hôtel d’Alluye Blois

Édifié sur un quadrilatère de 30 mètres de côté, il a longtemps constitué la plus vaste résidence privée du centre-ville. Sa façade allie éléments gothiques (culs-de-lampe) et renaissants (volutes) tandis que sa cour intérieure présente des motifs beaucoup plus italianisants, comme des médaillons figurant des empereurs romains

  • Style Louis XII

Édifices de style italianisant mais construits en brique avec chaînage de pierre

Château de Blois (aile Louis XII)

Relevant encore peu de l’italianisme
(on trouve des édifices flamboyants en brique et pierre dès la fin du XIV°)
Image result for chateau de blois

  • Style classique
  • Des nouveaux principes architecturaux … retour au style de l’Antiquité
    • le plan régulier
    • l’égalité des travées
    • l’alignement des baies à un même niveau
    • la symétrie
    • la proportion
    • Toutes les dimensions d’un bâtiment, pour être harmonieuses, devaient être des multiples d’un module de base

Chateau de Chambord (1519-1547)

Image result for chateau de chambord

Image result for chateau de chambord

Lart des jardins : l’ordre à la française

Villandry

Image result for jardin de la renaissance

Image result for jardin de la renaissance

Image result for jardin de la renaissance

Image result for chateau de villandry

Image result for chateau de villandry

  • Renaissance classique (1540-1580)
    • Architecture savante: théorie antique
    • 1537 Quatro Libro de Serlio
    • Utilisation raisonnée du vocabulaire
    • classique (éléments: colonnes, proportions : système modulaire)
    • Premier grands architectes français, qui vont amener l’architecture vers un style proprement français et préfigurer le classicisme

l’hôtel d’Assézat à Toulouse 1555

plans de Nicolas Bachelier, le plus grand architecte toulousain de la Renaissance. Derrière un monumental portail en bois se cache une cour intérieure.

Related image

  • Architecture religieuse

décoration classiquesur une structure gothique

Saint Eustache à Paris, 1532-1586

Image result for saint eustache paris

Image result for saint eustache paris soleil

Image result for saint eustache paris planImage result for saint eustache paris

De grands architectes français vont amener l’architecture vers un style proprement français (l’ordre colossal) et préfigurer le classicisme

  • Jean Bullant 1515-1578
    • étudie l’art antique a Rome
    • se met au service du connétable Anne de Montmorency, en tant qu’architecte ordinaire, pour le compte duquel il aurait dressé les plans du château d’Écouen qui sera édifié en partie par ses soins entre 1541 et 1547. Cette immense demeure est sans doute son chef d’œuvre le plus connu, et deviendra le lieu de villégiature favoris de plusieurs Rois de France successifs. Son architecture est inspirée des Palais italiens, notamment la façade de l’aile Sud, dont les colonnes évoquent un décor antique
    • Pendant les années 1560, aucune réalisation remarquable ne semble lui être attribuée. Il rédige et publie alors un traité, la Règle générale d’architecture, Paris, 1564 et des écrits sur la géométrie et l’horlogiographie.

Image result for chateau d'écouen

Related image

  • Pierre Lescot (1515-1578)

Il est célèbre pour avoir initié un style d’architecture classique « à la française », notamment en rénovant la façade du Louvre. En 1546, le souverain le choisit pour être l’architecte du  Louvre dont il réalise l’angle sud-ouest de l’actuelle cour carrée. Il est ensuite reconduit architecte du Louvre, jusqu’à sa mort, sous les règnes de Henri II, François II, Charles IX et Henri III. Il a été l’architecte des rois durant trente-deux ans.

  • Le château de Vallery, de 1555 à 1559 ;
  • La fontaine des Innocents, initialement appelée fontaine des Nymphes, construite en 1547 à 1549.
  • L’hôtel Carnavalet, de 1549 à 1554, dénommé Hôtel de Ligneris à l’origine et achevé par François Mansart au XVIIe siècle ;
  • La rénovation du Louvre avec le sculpteur Jean Goujon, de 1546 jusqu’à sa mort

Chateau de Vallery

Image result for chateau de vallery

Fontaine des innocents

Image result for fontaine des innocents

Hotel Carnavalet

Image result for hotel carnavalet

Image result for hotel carnavalet

La cour du Louvre

Image result for cour du louvre lescot

La composition de la façade est un compromis entre les façades plates italiennes et la tradition française des volumes contrastés : trois avant-corps à travée rythmique et couronnés de frontons cintrés à base interrompue.

L’avant-corps suggère encore les tours hors-œuvre qui animent les grands bâtiments gothiques, de même que la fausse galerie à rez-de-chaussée (évoquée par les profondes embrasures en plein-cintre dans lesquelles s’inscrivent des fenêtres qui semblent percées dans le mur du fond), sur laquelle les étages supérieurs sont légèrement en retrait, rappelle les galeries de distribution à rez-de-chaussée des bâtiments médiévaux[.

Alors que les châteaux français de l’époque étaient couverts de hauts-combles en pavillon éclairés par des lucarnes, Lescot met en place un comble brisé — Lescot conserve la forte pente des toits médiévaux, mais remplace la partie haute par un terrasson invisible du sol — éclairé par un étage d’attique qui font disparaître le toit.

Philibert De L’Orme (1510-1570)

Il naît dans une famille de maître-maçons. De 1533 à 1536, il séjourne à Rome où il étudie les monuments antiques. Puis à Paris en 1537 par le cardinal Jean du Bellay (ambassadeur de France à Rome), qui le fait connaître à la cour de François Ier et de Henri II.

Enthousiaste de l’architecture antique, Philibert Delorme s’efforce de l’adapter au climat et aux mœurs de la France de la Renaissance. Il est le premier à porter le titre d’« architecte du roi » sous Henri II. Selon A. Jouanna il a fait « passer l’architecte du statut d’ouvrier à celui d’artiste ».

Il est aussi distingué comme inventeur vers 1550 de la technique de construction des toits de carène, dite également charpente « à petits bois », technique largement répandue dans plusieurs régions françaises, par exemple en Lozère autour de Mende.

  • Château d’Anet
  • Château de Montceau
  • Château de Thoiry
  • Les Nouvelles Inventions pour bien bâtir et a petits frais
  • Traité complet de l’art de bâtir

Caractéristiques

  • Première utilisation du dorique
  • Edifices religieux classiques, sans aucune réminiscence gothique
  • Recherche d’un langage propre à la France :«ordre français» à tambours

Le Chateau d’Anet

Le château d’Anet est un château Renaissance, situé en Eure-et-Loir, qui fut commandité par Henri II pour Diane de Poitiers. Sous la direction de Philibert Delorme (architecte), Jean Goujon (sculpteur) et Jean Cousin (peintre).

Image result for chateau d'anet

Related image

Image result for chateau d'anet

Les ordre français

L’expression “ordre français” désigne deux tentatives, partielles et sans lendemain, de créer, dans le cadre du système classique des ordres, un ordre national.

les “colonnes françaises”, au 16e siècle, créées par l’architecte Philibert Delorme qui présentent des tambours cannelés alternant avec des fûts non cannelés au diamètre supérieur.

Image result for ordre français renaissance

Image result for ordre français renaissance

Caractéristiques  architecturales de la renaissance en France

Au XVIème siècle, le château n’a plus un rôle défensif et ne sert plus d’abri pour les armées devenues trop importantes. Il va devenir une demeure résidentielle où le luxe et le confort va refléter la position sociale de celui qui l’habite.

Ainsi ces châteaux se situeront plutôt en plaine alors que les châteaux forts étaient bâtis sur des hauteurs, surplombant les alentours.
Les nouveaux châteaux s’ouvrent sur l’extérieur avec des terrasses et des jardins. Les donjons deviennent des appartements au centre du château comme à Chambord ou à Valençay  et les tours sont remplacées par des pavillons carrés placés aux angles du bâtiment.

chateau de Valençay

Image result for chateau de valençay

Les plans

  • Les châteaux sont toujours construits sur un plan quadrangulaire, hérité du Moyen Age.
  • Le mur d’entré est surbaissé par rapport au centre et l’aile qui lui est parallèle constitue le logis.
  • D”autres châteaux sont construits selon un plan massé comme Chambord ou Chenonceau.
  • Au cours du XVIème siècle, c”est une symétrie et une régularité par rapport au centre qui est recherchée et on aboutit à des plans plus simples.
  • Ainsi voit-on apparaître des demeures avec un corps de bâtiment horizontal flanqué de deux pavillons verticaux.
  • Mais les châteaux sont souvent dépendants des constructions antérieures sur lesquelles seront aménagées les nouvelles tendances architecturales.

L’appareil

  • Durant le XVème siècle, on utilise souvent le mélange de briques et de pierres comme au château de Louis XI à Plessis les Tours. Cet usage s”intensifie au XVIème siècle, comme on peut le voir au château de Blois avec l”aile Louis XII.
  • Un relief apparaît sur le pavement des pierres. C’est ce qu’on nomme « le bossage » et c’est un symbole de puissance.
  • Les travées sont faites de pilastres qui relient les Fenêtres avec une lucarne au dessus. Par la suite, on y verra une alternance de pilastres entourant des fenêtres, des niches ou des tables de pierre afin d’introduire une variété dans les éléments de la travée.

Les toitures

  • La Renaissance privilégie les toitures en ardoises qui sont de taille très importante par rapport à l”ensemble du bâtiment.
  • On y retrouve des cheminées ou des lucarnes à frontons.
  • Chaque type de corps du bâtiment est doté d”un type de toiture différent. Ainsi à Chambord observe-t-on nombre de formes et de volumes de toitures.
  • On voit encore des gargouilles sur les châteaux de la Renaissance, bien que l”usage de tuyaux de descente d”eau se généralise.

Le corps et la galerie

  • Le corps d’entrée  est souvent situé devant le logis, dans l’axe de ce dernier. Il subit les influences liées à l’art antique comme à Anet où à la Tour d’Aigues, formant un arc de triomphe antique.
  • Dans les constructions de la Renaissance les galeries sont soit ouvertes, soit fermées. La galerie ouverte  est située au rez-de-chaussée ou à l”étage et représente un endroit de passage.
  • La galerie fermée est située à l’étage, c’est alors une salle d’apparat réservée aux réceptions. Cette galerie est souvent décorée  avec des peintures ou des tapisseries précieuses.

L’avant corps et l’escalier

  • Le corps de logis, très horizontal, se voit doté en son milieu d’un avant corps, cassant cette ligne. Il faut se rappeler que l’architecture française apprécie beaucoup la verticalité, contrairement aux italiens qui travaillent l’horizontalité des façades.
  • Cet avant corps est l’entrée principale, souvent dotée d’un escalier. Au XVème siècle ce dernier peut également être situé dans une tourelle en angle du bâtiment.
  • L’escalier est à vis depuis le Moyen Age, avec une double révolution au château de Chambord . Inspiré de l’Italie, l’escalier droit fait son apparition au milieu du XVIème siècle.
  • L’escalier est un élément central, les salles et les façades étant conçues par rapport à lui. C’est dans cet élément que les architectes s’efforcent d’exprimer tout leur talent.

Fenêtres lucarnes et les portes

  • Les fenêtres sont superposées et dotées de pilastres qui les relient. Ces derniers favorisent encore les décorations verticales en  façade.
  • La porte d’entrée principale donne souvent sur un escalier. Elle peut être constituée de deux portes, couvertes d’arc et d’une baie. Les portes isolées se voient dotées d”un fronton reprenant le dessin du dessus des lucarnes.
  • La lucarne porte au dessus d’elle un édicule puis un fronton. Ce dernier peut être en forme d’arc de cercle et creusé. De chaque côté de la lucarne nous trouvons des pilastres qui rejoignent la baie.
  • Ces pilastres peuvent être remplacés par des colonnes.
  • Vers la fin du XVIème siècle, la lucarne tend  vers un modèle classique au fronton plus sobre.

Les pilastres les colonnes et les chapiteaux

  • Les pilastres sont des éléments décoratifs souvent utilisés durant la première Renaissance.
  • La seconde Renaissance verra se généraliser l”usage des colonnes au lieu des pilastres.
  • Les chapiteaux de la première Renaissance sont très composites , alors que ceux de la seconde Renaissance sont plus fidèles aux modèles antiques.

La corniche , les ordres et les caissons

  • Les premières réalisations artistiques « Renaissance » furent réalisées dans les années 1495. La manifestation la plus évidente de la Renaissance en France est l’édification de châteaux résidentiels dans le Val de Loire.
  • L”ordre est composé d’une colonne et d’un entablement. Dans l”antiquité, les Grecs en définissent trois, du plus sobre au plus travaillé: dorique, ionique et corinthien.
    Il faut leur ajouter les ordres composite et toscan des romains.
  • La première Renaissance préfère l’ordre composite. Cependant les architectes de cette période ne traitent pas avec importance cet élément architectural.

Renaissance, Loire

  • Le centre culturel de la France au début du 16ème n’est pas Paris, mais le Val de Loir,  où le roi et  sa cour  vivent dans des châteaux de loisirs, de divertissement et assistent aux plaisirs de la chasse.